Représentation d'un dessin d'Oda Nobunaga. Il est habillé d'un kimono légérement bleuté et rouge. Il porte un chapeau, une petite moustache et une barbe. Il est assis.

Le premier unificateur du Japon

Il y a de cela plusieurs siècles, le pays du soleil levant était divisé en plusieurs clans. Chacun avait à leur tête un maître qui menait nombres de batailles pour agrandir son territoire. Oda Nobunaga était l’un d’eux.

Un homme spécial

Né le 23 juin 1524 durant la période Sengoku, l’époque des provinces en guerre, Oda Nobunaga est le fils d’Oda Nobuhide. Ce daimiyo, qui est le nom d’un titre de noblesse japonaise, n’a jamais réussis à prendre complétement la province d’Owari. Cependant, lorsqu’une alliance est signée avec un de ses rivaux Saito Dosan, sa puissance s’agrandit et permet de résister face à un autre ennemi Imagawa Yoshimoto. Nobunaga épousera d’ailleurs, à douze ans, la fille de Dosan, No-Hime.

Lors de sa jeunesse, Oda, n’en fait qu’a sa tête. En effet, il traîne avec des roturiers, ce bat à la première occasion et côtoie des samouraïs de rang inférieur au sien. À un moment, il se déplace même avec des kabukis-monos. Ce sont des rônins qui portaient des kimonos de couleurs vives, arborait une chevelure atypique et parlait avec un langage argotique. De par tout ça, l’on peut clairement voir qu’Oda Nobunaga en n’avait que faire de sa réputation. Or, un événement va le faire changer.

Représentation d'une photo de la statue d'Oda Nobunaga
Statue de Oda Nobunaga. Source : https://www.flickr.com/photos/jpellgen/1891697556

Le changement

En 1549, alors que Nobunaga à quinze ans, il crée un corps spécialiste de 500 hommes. Chacun dispose de son propre mousquet à mèches. Cette unité est envoyée avant toutes les autres troupes sur le champ de bataille et permettront de faire gagner nombre de combats. Or, en 1551, le père de Nobunaga meurt. Lors de son inhumation, le jeune homme de dix-sept ans jette de l’encens cérémonial sur l’autel. Son percepteur, Masahide Hirate ce fera le seppuku, un suicide traditionnel pour laver cet affront. Oda Nobunaga, le considérant comme un second père, décidera de changer.

L’homme est maintenant le maître du château de son père. Il se lancera dans l’unification du Japon après avoir éliminé toute opposition au sein de la province. Il lui faudra tout de même dix ans pour le faire. De plus, il n’avait pratiquement aucun vassal. Un vassal est un homme lié personnellement au seigneur. En effet, ceux-ci le jugeaient incapable et indigne de diriger le clan Oda. Ainsi, ils se rangeront du côté d’un de ses frères qu’il fera tuer en 1557. Cet acte lui donnera le surnom de seigneur de guerre impitoyable. Après quelques batailles menées avec succès, un nouveau combat l’attend.

Représentation d'une statue en matériaux gris. Il est assis sur un coussin et tient une sorte de batte dans la main.
Statue de Masahide Hirate. Source : https://picryl.com/media/statue-of-hirate-masahide-5bf24c

Extension du clan Oda

Lorsqu‘Imagawa Ashimoto décide de marcher sur Heian-Kyo, aujourd’hui Kyoto, nous sommes en 1560. Après avoir formé une alliance avec le clan Takeda et celui d’Hojo, ils se dirigent vers la ville pour aider le shogunat Ashikaga. Ce sont quelque vingt-cinq mille hommes qui les suivent. Oda Nobunaga, veut leur barrer la route, c’est alors qu’aidé de trois mille hommes, il se lance dans la bataille. Pour avoir une chance de les neutraliser, Nobunaga et son armée profitent d’un violent orage pour contourner les positions ennemies. Cette attaque par surprise a pour objectif d’éliminer au plus vite Ashimoto. En effet, cela lui permettra de semer la panique dans les rangs rivaux. La bataille d’Okehazama est une réussite totale. Grâce à celle-ci, Nobunaga acquiert une notoriété dans tout le Japon.

Progressivement, il étend son territoire et coopère avec de nombreux guerriers. En 1567, il prend possession de la province de Mino. Il décidera de s’installer au château d’Ibanayama qu’il rebaptisera Gifu. Ce sera son quartier général. Un an plus tard, Ashikaga Yoshiaki, frère de l’avant-dernier Shogun ainsi que cousin de l’actuel Shogun Ashikaga Yoshihide demande l’aide d’Oda pour marcher sur Heian-Kyo. En effet, l’homme à un objectif en tête devenir à son tour Shogun. Le guerrier accepte et l’homme atteint son but. Nobunaga, se servira de lui et finira par le faire chasser de Kyoto. Il perdra son titre de Shogun et le shogunat Ashikaga se termine avec l’époque Muromachi. Nous sommes en 1573.

Dernières batailles

Oda ne perd pas son objectif de vue, c’est pour ça qu’il continue la bataille et s’attaque au puissant clan Asakura. Cependant, il est en position délicate, en effet, suite à la trahison d’un de ses proches, il est pris en tenaille. Toutefois, avec l’aide de deux grands généraux Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu, il riposte. Finalement, les trois hommes accompagnés de leur armée réussissent à vaincre le clan, d’autres victoires se succèdent. Par contre, il lui reste un rival de taille, Takeda Shingen, chef du clan Takeda, mais celui-ci mourra en 1573. Cependant, cela n’empêchera pas le clan, sous l’ordre de Sadamasa Okudaira de lancer une offensive contre le clan Nobunaga.

Cette bataille, nommée la bataille de Nasgashino sera l’affrontement décisif. Oda place plusieurs rangées de tireur armés de mousquets derrière une barrière en bois et arrose la cavalerie de Takeda qui s’écroule sous cette pluie flamboyante. Les samouraïs achèveront les derniers soldats et Nobunaga gagnera la bataille. Par la suite, le clan Takeda subira un déclin marqué par le suicide de Katsuyori Takeda. Ainsi, en 1582, le plus grand clan de l’époque Sengoku s’éteint.

Représentation de la statue de Takeda Katsuyori. Il est debout et tiens une épée. Il est habillé en armure de samouraï.
Statue de Katsuyori Takeda. Source : https://fr-academic.com/dic.nsf/frwiki/910431

Oda Nobunaga, le roi démon

Après sa victoire contre Takeda, Oda, décide d’étendre son territoire vers l’ouest et le nord. Son dernier grand rival, le chef du clan Uesugi meurt d’un cancer. Suite à ça, Nobunaga aurait prononcé « Désormais le Japon est mien ». Il décide peu après de mettre de l’ordre dans la religion. En effet, il faut savoir que les Japonais sont Shintoïstes et Bouddhistes, or, ces derniers n’apprécie pas du tout Nobunaga qui en ont peur. Ils appellent à la révolte.

L’homme décide donc de détruire le complexe monastique d’Enryaku-ji placé sur le mont sacré Hiei en 1571. Bien que ce complexe reprendra des couleurs sous les successeurs de Nobunaga et sera restauré à partir de 1595, ce seront tout de même plus de vingt-cinq mille hommes, femmes et enfants qui seront tués. À la suite de cela, ces religions perdent leur autonomie. Cependant, le christianisme, quant à lui est fortement implanté dans les territoires d’Oda qui voyait en celle-ci une occasion de faire plus de marchandages.

Ainsi, il débutera la mise en place d’un cadastre autour de Kyoto, octroiera des franchises à certains marchés pour dynamiser de nouveau le commerce et abolira les privilèges corporatistes de certains métiers. Toutefois, ce n’est pas tout ce qu’il entreprend, en effet, il construira des routes reliant les grandes villes et développera le commerce international avec La Chine et La Corée. De plus, il fait construire un château de sept étages avec un donjon qui sera, par la suite, la base de la construction japonaise des châteaux médiévaux. Il se trouvera à Azuchi et sera situé à l’extérieur de la capitale, au bord du lac Biwa, un des plus grands lacs d’eau douce du Japon. Le château culmine au sommet du mont du même nom à cent quatre-vingt-dix-neuf mètres d’altitude.

Représentation d'une photo montrant le château d'Azuchi. Il est blanc avec un toit jaune et bleu ainsi qu'un balcon rouge.
Château d’Azuchi. Source : https://commons.wikimedia.org/

La trahison

Alors qu’Oda Nobunaga poursuit son rêve d’unification du Japon, il est une nouvelle fois trahi par une personne de son entourage. Mitsuhide Akeshi, un de ses lieutenants fait un coup d’état contre lui. En effet, alors qu’il est au temple Honnoji à Kyoto, Nobunaga se fait attaquer par surprise et se fait le seppuku. Cependant, il existe une autre finalité à son histoire. Mitsuhide aurait mis le feu avec ses hommes au château d’Oda qui aurait péri dans les flammes. D’ailleurs que ce soit dans une version ou l’autre, son fils, Oda Nobutada meurt avec lui. Nous sommes le 21 juin 1582. Hideyoshi Hashiba, l’un de ses plus fidèles généraux, furieux décide de venger son maître. Il battra le traître lors de la bataille de Yamazaki. L’homme deviendra le deuxième unificateur du Japon.

Considéré comme l’un des premier fédérateur du pays du soleil levant, Oda Nobunaga a fait l’objet de deux biographies, Shincho Koki d’Ota Gyuichi en 1598 et de Shincho Ki en 1622. Cette dernière est compilée par Oze Hoan dans le prolongement de l’ouvrage précédent. Cependant, bien que ce soit des biographies, il semblerait qu’il y ait quelques faits légendaires qui furent ajoutés à leur contenant. Le missionnaire et historien Luis Frois donnera une description de Nobunaga relativement précise dans une lettre de 1569. Cela nous permet d’avoir une idée sur la personnalité cet homme grandement apprécié par certains Japonais ou détesté de par certains actes immoraux qu’il a pu faire.

Un homme grand, mince, peu barbu, à la voix très claire, très porté sur le maniement des armes, robuste, aimant l’exercice de la justice et de la miséricorde, fier, aimant l’honneur au plus haut point, très secret dans ses décisions, extrêmement habile dans les stratagèmes de guerre, peu ou pas du tout sujet aux reproches ni aux conseils de ses subordonnés, craint et vénéré par tous à un degré extrême. Il ne boit pas de vin. C’est un maître sévère: il traite tous les rois et princes du Japon avec mépris, leur parle par-dessus son épaule comme à des inférieurs, et est complètement obéi par tous comme leur seigneur absolu

(Keen, 1159)

Cet homme, qui n’aimait pas les vêtements ostentatoires, créa tout de même une tendance de par son style inhabituel. D’ailleurs il a même créé un temple à son nom ainsi que fait de sa date d’anniversaire une fête nationale. Cela prouve donc que l’on peut sortir de l’ordinaire et accomplir de grandes choses. Grâce à ses actions, l’unification du Japon à pu débutée et sera continué par deux autres hommes aussi important que lui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *