Représentation d'une photo en noir et blanc de Lino Ventura

Un catcheur devenu acteur

Qui est Lino Ventura ? Plus ou moins tout le monde pourrait répondre à cette question. C’est un acteur qui a joué dans de nombreux films connus. Or, ce n’est pas là, sa seule casquette. En effet, il a été auparavant lutteur. Cependant, ce n’est pas tout, il a créé aussi une association nommée Perce-Neige pour aider les enfants handicapés. Mais commençons par le début.

Une jeunesse pas facile

Angelino Giuseppe Pascale Ventura est né le 14 juillet 1918 à Parme. L’italien est le fils de Luisa Borrini et Giovanni Ventura, un Napolitain qui a séduit la jeune femme de vingt ans seulement. Il l’a abandonné. Le garçon vit avec sa mère dans un immeuble de quatre étages d’une rue au sein d’un quartier populaire.

Pour subvenir aux besoins de la famille, Luisa fera des travaux ménagers, couture, lavage, repassage ainsi que d’autres tâches qui animeront toutes ses journées. En attendant, Lino est gardé par une voisine nommée Kélia. C’est une femme de principes avec des valeurs solides. Le petit va à l’école. D’ailleurs, il adore manger l’assiette de son voisin, mais un événement difficile va se produire, une famine. Cette misère amène Mussolini au pouvoir.

En 1926, Luisa quitte l’Italie avec son fils. Ils se dirigent a Paris ou Giovanni les attendrait. Évidement, ce n’est pas le cas et Luisa doit leur trouver un refuge. C’est dans la banlieue Nord de la ville française, au sein d’une colonie italienne qu’ils emménageront. Un bâtiment qui ne paye pas de mine. En effet, il n’y a pas d’eau courante, ni d’électricité, de plus, c’est un logement insalubre. Ils y resteront quelques années. En 1930, Montreuil est quitté et ils viennent vivre à Paris, dans le dixième arrondissement. Là, Luisa, trouvera un emploi de femme de ménage dans un petit hôtel.

Représentation d'une photo en noir et blanc de Lino Ventura et sa mère.
Lino Ventura et sa mère Luisa. Source: https://tele70france.blogspot.com/2013/03/ventura-dit-lino-

Les premiers boulots de Lino Ventura

Le jeune garçon ne va pas à l’école bien longtemps. Il faut savoir qu’il y a beaucoup de racisme et que les Italiens sont appelés les « macaronis ». Il n’a jamais voulu parler de ces années ce qui fait que l’on ne sait rien sur ce qu’il s’est passé à cette période. Ainsi, à neufs ans, Lino s’engage dans l’école de la rue.

Ce sont plusieurs travails qu’il fera comme vendeur de journaux, mécanicien ou groom, un jeune domestique au service des grands hôtels. Après quelque temps, le garçon arrive à gagner assez d’argent pour s’acheter une bicyclette, grâce à ce nouveau moyen de locomotion, il deviendra livreur de journaux. Dans tous les métiers qu’il faisait, c’était à sa façon que ça se produisait, l’on peut déjà voir qu’il avait un certain caractère.

C’est un grand passionné de cinéma, en tant que spectateur. Des dizaines d’années plus tard, lors d’une interview, il indique avoir regardé huit films en une journée, preuve qu’il était vraiment accro à cet art.

Débuts dans la lutte

À dix-sept ans, il découvre la lutte gréco-romaine. Pendant huit ans, de nombreuses valeurs lui seront apprises particulièrement l’humilité. Grâce à ce sport, il se forgera une mentalité de gagnant. Lino sera champion d’Italie et d’Europe.

À cet âge, il rencontrera une vraie Parisienne. Odette Lecomte. C’est une fille sportive dont il fera la connaissance dans l’agence de voyage ou il travaille. Lino n’aura qu’une femme et ce sera elle. En 1942, les deux amants se marièrent à la mairie du seizième arrondissement. Cet endroit est le quartier d’enfance d’Odette. Ils ont vingt deux-ans et il n’y aura aucun voyage de noces.

Représentation d'une photo en noir et blanc d'Odette et Lino Ventura.
Odette et Lino Ventura. Source : https://www.gala.fr/

De catcheur…

Quelque temps après, Lino reçoit l’avis d’incorporation dans l’armée italienne. Dans la mesure où il n’a jamais voulu prendre la nationalité française par respect pour ses origines, l’homme combattra dans l’armée de Mussolini. Combattre est un mot un peu fort, car par chance, il ne fera que des patrouilles dans le Monténégro. Dix-huit mois plus tard, une permission lui sera accordée cependant, Lino ne retournera jamais à la guerre. C’est un déserteur recherché par la Gestapo. Odette sera interrogée, il s’enfuit alors dans un village du Maine-et-Loire. À Baracé, l’homme se cachera dans une grange attenante à une maison. Par la suite, après la guerre, il l’achètera et le couple y vivra au grand jour.

En 1944, la libération par les Américains apporte un nouveau sport, le catch. Lino deviendra catcheur et combattra sous le nom de Lino Borrini alias la fusée italienne. Le champion des poids moyens fera jusqu’à vingt combats par mois, en Allemagne, en Angleterre et en Espagne. Ce sport, il ne le pratique que le soir. En effet, la journée, il est représentant de commerce. Via du porte-à-porte, l’homme vend des vêtements tricotés par sa femme, ce sont des ensembles de bébés représentés sous la marque Layette. Cette entreprise comporte trois employés.

…À acteur

En 1950, à trente ans, se produit un accident grave, Lino à la jambe fracturée par Henri Cogan ce qui le pousse à mettre fin à sa carrière. Il commence donc à diriger une écurie d’une vingtaine de catcheurs. Aux quatre coins de l’Europe, ce sont des combats qui sont organisés. Le but de toute une vie se concrétise enfin.

Cependant, une rencontre va le faire changer d’avis. En effet, à trente-quatre ans, Lino à une entrevue avec Jacques Becker. Le réalisateur cherche un personnage spécifique. Quelque temps après, quand, Ventura arrive sur le plateau de tournage, il veut voir Jean Gabin, mais personne ne voulait l’emmener. C’est un stagiaire, Jean Becker, fils du réalisateur qui permet cette rencontre. Lino et Jean échangèrent quelques mots et c’est ainsi que le premier devint acteur. En outre, si cet échange n’avait pas eu lieu, Lino serait reparti et n’aurait jamais fait de cinéma. Le film dont l’on parle ici est « Touchez pas au grisbi ».

En trois ans, l’homme tournera six films. Son rôle est bien souvent celui d’un porte-flingue, un troisième rôle qui n’apparaît qu’à peine sur l’affiche. C’est donc sur le tas qu’il apprend ce métier. Toutes au long de ces dizaines d’années d’acteurs, il nouera de nombreuses amitiés.

Représentation de l'affiche du film "Touchez pas au grisbi.
Affiche du film « Touchez pas au grisbi ». 1954. Source : https://www.pinterest.fr

Les années de gloire de Lino Ventura

Après avoir tourné des rôles plus ou moins importants, il tiendra la première place dans un film nommé  » Le Gorille ». Il occupera toute l’affiche. Cette œuvre obtiendra trois millions de spectateurs. Suite à la réussite du premier Bernard Borderie, lui proposera deux nouveaux « Gorille » mais il refusera et c’est Roger Hanin qui lui succédera. Lino refuse d’être un objet, il veut faire des films noirs. Ce genre n’est pas très connu en France, il l’apportera sur le devant de la scène. D’ailleurs, ce sera ce style qui le fera connaître aux yeux du grand public.

De par ces films, il imposera un nouvel acteur, Jean-Paul Belmondo. L’homme choisira aussi le scénariste José Giovanni et Claude Sautet comme réalisateur, ce sera son premier film. Dans cette production, Lino Ventura jouera le rôle d’un homme traqué. Ce statut, il le reprendra dans sept autres films. Une sorte de résonance avec l’enfant qui l’était, un garçon avide de dignité qu’il représentera dans ses rôles. En quelques sortes, il devait laver l’honneur de son père qui a fui.

Une carrière personnelle

Lino Ventura pilote seul sa carrière. En effet, il n’a pas d’agent. Ainsi, si quelqu’un souhaite lui présenter un projet, il doit se rendre dans sa maison de Saint-Cloud. C’est un homme qui aime partir de zéro avec ceux qui lui apporte une ébauche.

Dans cette maison de quatre étages qui se situe à deux pas des studios de Boulogne, se trouve sur le premier palier, le bureau de Lino. Là, il écoutait sans broncher ce qu’on lui proposait et à la fin, il disait si ça lui plaisait ou pas. C’est un homme qui a besoin d’avoir un réel coup de foudre pour le sujet. Il fallait être fort pour le convaincre et avoir un texte qu’il sentait. Ainsi, il lira quatre-vingts scénarios en deux ans et les refusera tous.

L’homme souhaite se diriger vers le film d’aventures, c’est pour cela qu’il tournera « Les Grandes Gueules ». Pour ce film comme pour d’autres, il demande nombres de retouches sur ses dialogues, ça épuise les auteurs. Sans compter que c’est un homme du matin, il est toujours le premier sur les plateaux de tournages et restera concentré, solidaire mais aussi inquiet tout au long des prises de vues. De plus, lorsqu’il s’agit d’histoires d’amour, il s’autocensure. C’est un homme qui bien qu’il ne puisse pas être manié a une grande pudeur. Continence démontrée par le faite que même s’il éprouve de la tendresse pour beaucoup de ces compagnons de route, elle n’est pas montrée.

Son vieux rêve

Lino Ventura à cependant un vieux rêve qu’il souhaite assouvir, tourner un grand film d’aventures. C’est Francesco Massaro qui lui donnera cette opportunité. En effet, le réalisateur lui propose de tourner un film adapté du roman de Renato Olivieri, « Maledetto Ferragosto« , il doit y endosser le rôle du commissaire Ambrosio, le personnage principal, mais ce ne sera jamais le cas. En effet, il meurt le 22 octobre 1987 dans sa maison de Montretout à Saint-Cloud, d’une crise cardiaque. Le film sera finalement réalisé par Sergio Corbucci avec Ugo Tognazzi dans le rôle du commissaire et il sortira en 1988. Lino est enterré au cimetière du Val-Saint-Germain dans le département de l’Essonne.

Représentation d'une photo de la maison de Lino Ventura.
Maison de Lino Ventura. Source : https://www.leparisien.fr/

L’héritage de Lino Ventura

Encore de nos jours, son héritage perdure. En effet, hormis le nombre de films que Lino Ventura à tournés et qui a marqué une bonne partie de l’histoire du cinéma français, l’homme à aussi crée une association. L’on a vu plus tôt que le couple Ventura s’est marié, de cette union sont nés quatre enfants. Mylène aujourd’hui décédée, mais qui fut la femme de Claude Laserre, fils de René Laserre. Laurent, aussi décédé, Linda et Clelia, auteure et scénariste. Toutefois, ici, c’est Linda qui nous intéresse. En effet, à cause d’un problème à sa naissance, la femme est restée handicapée mentalement. Au vu du peu d’infrastructures qu’il y a en France pour s’occuper des personnes handicapées, Lino décide de fonder l’association Perce-Neige en 1966.

Un an, auparavant, Ventura lancera un appel à la télé pour défendre la cause des enfants pas comme les autres. La fondation qu’il crée, accompagne jour après jour les personnes handicapées mentales et leur famille. Le but est d’aider les associations existantes dans le domaine du handicap grâce aux dons public. Lui, ainsi que Jean Gabin, Charles Aznavour, Pierre Tchernia, et d’autres, continueront pendant ce temps à sensibiliser les pouvoirs publics.

L’association Perce-Neige

De sa création jusqu’à nos jours, l’association n’a fait que de s’accroître. Nombre de dates importantes ont permis à cette structure de grandir. En 1995, par exemple, Christophe Lasserre-Ventura, le petit-fils de Lino Ventura, est élu Président de Perce-Neige. Ainsi, il poursuit le combat. C’est vraiment à partir de là que l’association privilégiera la création et la gestion de ses propres structures. Elle les finance sur fond propre.

En 1997, le premier Foyer d’accueil médicalisé aussi appelé FAM, ouvrira ses portes à Colombes dans les Haut-de-Seine. Il est positionné dans l’ancienne fabrique de parfum Guerlain et accueil les adultes polyhandicapés. Les années qui suivent virent plusieurs lois naître. Puis en 2008, le premier projet pour personnes autistes aboutit. La MAS, maison d’accueil spécialisée, voit le jour à Mandres-les-Roses dans le Val-de-Marne. Comme les deux autres qui ouvriront à Brissac et à Marseille, la maison contiendra trente places.

D’autres événements importants arriveront comme l’ouverture de la maison de vacances de Nyons dans le Rhône. Ce bâtiment accueillera des groupes. Elle est équipée pour des séjours de vacances et de transfert. Nous sommes en 2009. Sept années, plus tard, ce sera une deuxième maison de ce type qui verra le jour à Givrand, en Vendée.

Une action

En 2015, l’association fête les cinquante ans de l’appel de Lino Ventura. C’est l’opération « Tous avec Lino » qui permettra à la famille du cinéma français de se réunir pour rendre hommage au fondateur. De par cette action, ce seront quarante personnalités qui lanceront un message de solidarité « Tous avec Lino ». C’est un instant immortalisé par le photographe Jean-Marie Périer dans l’esprit de la photo « Salut les copains » réalisée par lui-même cinquante ans auparavant. Sur cette image, on peut voir par exemple Bruno Solo, Patrick Bruel, Jean Dujardin et bien d’autres. À cette occasion, Christophe Lasserre-Ventura dira ceci :

Si la place des personnes handicapées mentales s’est affirmée dans notre société, il nous reste encore du chemin à parcourir pour améliorer leur intégration et leur qualité de vie. Mon engagement reste entier à poursuivre l’œuvre de mon grand-père.

En mai 2016, l’association devient la fondation Perce-Neige. Le combat initié par Lino Ventura continue. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur l’association, je vous joins l’adresse de leur site. Merci à eux, d’avoir accepté que je vous fasse parvenir l’URL. https://www.perce-neige.org/.

Représentation de la photo prise par Jean-Marie Périer à l'occasion de l'opération.
Photo prise par Jean-Marie Périer à l’occasion de l’opération « Tous avec Lino ». Source : https://www.perce-neige.org/la-fondation/notre-histoire/

Conclusion

De par sa façon d’être et ce qu’il a entrepris pour aider les personnes, l’on a pu voir que Lino Ventura était un homme de principe qui c’est servit de son passé difficile ainsi que de l’abandon de son père pour se forger une personnalité rigoureuse. Celle-ci reflète ses valeurs et sa façon d’être. Hormis dans ces films, il n’a jamais joué de rôle dans sa vie privée qu’il gardait discrètement. Cependant, il s’est fait violence quand il a lancé cet appel à la télévision, signal qui a permis aujourd’hui d’aider énormément de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *